L'Umih Bretagne propose une carte interactive des établissements pratiquant la vente à emporter et des hôtels ouverts
06/11/2020   https://www.google.com/maps/d/edit?mid=1QgeSHOnuz2WRu5zmonfDstysfvwCsI5H&usp=sharing

Accompagnement des entreprises et des travailleurs indépendants : communiqué de presse de l'Acoss
02/11/2020   Madame, Monsieur,

Suite à la dégradation de la situation sanitaire, de nouvelles mesures immédiates d’accompagnement des entreprises et des travailleurs indépendants en difficulté sont prises par le réseau des Urssaf, en accord avec les orientations annoncées par les pouvoirs publics.

Ces premières mesures sont présentées dans le communiqué de presse de l’Acoss (Caisse nationale des Urssaf) que nous vous invitons à trouver, en pièce jointe.
Elles concernent notamment les toutes prochaines échéances de déclaration et de paiement des cotisations sociales pour les employeurs, les travailleurs indépendants (artisans, commerçants, professions libérales) et les auto-entrepreneurs.


Pour plus d’information sur les mesures exceptionnelles, les Urssaf mettent également à disposition un site dédié :

https://mesures-covid19.urssaf.fr.

La SACEM soutient les professionnels CHRD.
29/10/2020   Dans le cadre de la crise sanitaire liée au Covid -19,
La SACEM soutient les professionnels du secteur.

Un nouveau coup d’arrêt pour l'hôtellerie-restauration qui exige des mesures fortes, claires et responsables pour leur s
29/10/2020   La pandémie se développe et n’est plus sous contrôle, la France doit se confiner. Tels sont, en substance, les propos tenus ce soir par le Président de la République. Dans la foulée, il a annoncé une nouvelle fois, que des mesures doivent être mises en œuvre pour renforcer la lutte contre la propagation du virus et venir en aide aux entreprises empêchées de travailler.
Ainsi, en dépit du respect d’un protocole sanitaire renforcé sur l’ensemble du territoire et de leur participation active et responsable à la lutte contre la propagation de virus, tous les professionnels, qu’ils soient, hôteliers, cafetiers, restaurateurs, traiteurs organisateurs de réceptions ou discothécaires, se voient encore une fois interdire d’exercer leur activité du fait des mesures de confinement imposées par l’État.

L’UMIH dépose un recours gracieux auprès du Premier ministre pour ouverture des débits de boissons
26/10/2020   A l’instar du SNEG & Co, syndicat des lieux festifs et de la diversité, l’UMIH a adressé un recours gracieux au Premier ministre pour demander l’autorisation d’ouverture des débits de boissons (bars sans activité de restauration) entre 6h et 21h dans les zones de « couvre-feu ».
Le décret du 16 octobre 2020 interdit partout en zones de « couvre-feu » l’ouverture des débits de boissons alors que les restaurants et les établissements étant à la fois restaurants et débits de boissons (bars/restaurants) peuvent eux poursuivre leur activité en dehors des horaires de « couvre-feu » dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé.
Outre que cette interdiction constitue une atteinte grave et immédiate à la liberté d’entreprendre et fragilise économiquement les débits de boissons, elle crée une distorsion de concurrence inédite entre établissements relevant d’une même nomenclature. En effet, à l’heure du confinement, puis du déconfinement, aucune distinction n’a été faite entre ces établissements.
Par ailleurs, en termes de contrôles, cette distinction n’apparaît pas clairement aux autorités de police, nationale ou municipale.
L’esprit du texte, visant à faire respecter les gestes barrières et la distanciation sociale pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 n’est aucunement remis en cause si les débits de boissons respectent, comme les restaurants et les bars/restaurants, ces mêmes mesures et le protocole sanitaire renforcé défini par le ministère de la Santé le 5 octobre dernier.
Comme les restaurants et les bars/restaurants, les débits de boissons qui ne respecteront pas ces mesures pourront être verbalisés et sanctionnés.
Conscients de la nécessite de lutter contre la propagation de l’épidémie, les débits de boissons réclament un traitement équitable à ceux de leurs confrères proposant une activité similaire.
Ci-joint le recours envoyé au Premier ministre.

ACTUALITÉS...

NOS PARTENAIRES
BUTAGAZ    Laboratoire TRANSAL    Linkijob   
cote-d'armor / proces verbaux / hotel / morbihan / cote-d'armor / Bretagne / mise a pied / bar
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à votre activité.               Fermer X